Prix du blé : Kansas-City a décroché face à Chicago

En Amérique du nord, les deux grands marchés à terme du blé tendre sont Chicago et Kansas-City, ce dernier étant moins connu chez nous mais plus important car il cote la principale qualité de blé américain : le Hard Red Winter wheat ou HRW, un blé d’hiver riche en protéines produit dans les grandes plaines centrales (Montana, South Dakota, Nebraska, Kansas, Oklahoma, Texas). Au contraire, Chicago cote le SRW (Soft Red Winter wheat), un blé pauvre en protéines, produit en volume beaucoup plus faible dans l’est du pays (Grands Lacs et vallée du Mississipi) et peu exporté.

Jusqu’au milieu de l’année 2019, les prix sur les marchés à terme de Chicago et Kansas-City, respectivement pour le SRW et le HRW, étaient à des niveaux proches, avec le plus souvent un « spread » positif pour le HRW à Kansas City, dont le prix dépassait le SRW. Depuis mi-2019, les cotations se sont inversées et éloignées, avec un spread systématique d’environ 20 €/t en faveur du SRW à Chicago. Comment analyser ce changement ?

La première raison est à chercher du côté du SRW de Chicago, un blé relativement peu produit (moins d’1/3 du volume de HRW) et peu exporté, qui a vu sa surface récoltée baisser très fortement depuis 30 ans (de 4 à 1,5 Mha), alors que le HRW a mieux résisté (de 12 à 7 Mha). Sur un marché essentiellement national où la demande est peu variable, les stocks ont donc fondu pour atteindre un ratio S/U (stock/consommation annuelle) de 38% en juin 2020 contre 75% en juin 2017. D’où la hausse relative des prix constatés.

Pour le HRW de Kansas City au contraire, un blé beaucoup plus exporté, la baisse de l’offre a été plus faible et la demande a pu s’adapter par une baisse des exportations. Le ratio national S/U pour le HRW n’a baissé que de 65% à 58% de 2017 à 2020, avec peu d’impact sur les prix. D’autant que depuis 20 ans, la part de marché des Etats-Unis dans les exportations mondiales a baissé de 30 à 15%, pendant que le cumul des parts de l’Ukraine et de la Russie passait de 0 à 35%. Sur le marché mondial, les exportations de la Mer Noire entraînent les prix du blé à la baisse, ce qui pousse vers le bas les prix de Kansas City en permettant ainsi l’exportation du HRW.

Pour les acteurs européens et français, une conclusion se dégage clairement : les prix du SRW de Chicago sont des prix locaux de moins en moins représentatifs du marché international, et les cotations à prendre en compte sont celles du HRW à Kansas City.

randomness